AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin d'une époque

Aller en bas 
AuteurMessage
Fantome_de_Séez

avatar

Féminin Nombre de messages : 1
Localisation : au gré du vent
Emploi : fantôme
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: La fin d'une époque   Jeu 25 Juin - 20:51

Une ombre pesait depuis quelque temps au dessus du castel Larose. C’était arrivé depuis le jour ou la Dame de Séez poussa son dernier soupire. Une sensation de persécution, un frisson dans le dos, un gout amer dans la bouche. Les drames ce succédèrent pour le Seigneur Borgne. Un de ses fils mourut d’un mal étrange au cœur. Il avait en effet tiré la mauvaise carte du jeu du hasard qu’est la vie.

Quelque temps après, ce fut la petite Léa-Maude qui fut atteinte d’un bien étrange mal. La fillette fiévreuse des jours entiers, toussait et toussait à s’en faire éclater les poumons. Le docteur conclu à une tuberculose et ne donna que très peu d’espoir à la jeune Larose de s’en sortir. Un soir, quand sa gouvernante plaça une nouvelle compresse sur son front bouillant, la petite Léa-Maude murmura : maman… puis elle ferma les yeux pour ne plus jamais les ouvrir. Elle avait 4 ans.

Mathilde, espiègle et grande aventurière, sortit du lit d’elle-même. Le soleil pointait timidement ses chauds rayons et les gens dormaient pour ainsi dire presque tous au Castle Larose quand la dernière née s’aventura dans le long corridor. Elle devait sans aucun doute chercher son père mais ce dernier devait probablement s’enivrer autre pars avec la première venue (bouteille bien sur …). Mathilde trébucha du haut du grand escalier et c’est le vieux Armand qui la trouva, inanimée au pied de l’escalier, tenant fermement dans sa petite main, un mouchoir brodée aux initiales de C D’A / D L. Étrangement, la fillette souriait, elle semblait avoir trouvé une certaine sérénité dans la mort. Elle avait deux ans et six lunes.

Samuel, fier gaillard, très protecteur envers ses petites sœurs, seuls liens qu’il avait encore avec sa famille d’avant, avait peine d’être ainsi délaissé. Témoins involontaire des déchirements entre adultes, il avait énormément souffert et portait sur lui, l’odieux de la séparation de ses parents. D’abord son père, duquel il n’avait [s]aucune [/s] nouvelle depuis la mort de sa mère, n’avait pas prit la peine de répondre à son cris du cœur, puis la mort subite de ses deux jeunes sœurs lui avaient arrachés les quelques vestige d’une vie d’enfant qui subsistait en lui et fit prématurément de lui, un homme. Il profita de la distraction de ses « gardes du corps » et fila en douce dans le bureau de son géniteur ou il dénicha sous les quelques montagnes de paperasses et poussière un portrait de feu ses parents, qu’il glissa sous sa chemise. Puis il attendit un peu que la voix soit libre et sortit à l’extérieur du Castel et s’enfuit en courant surement espérant trouver autre part, quelqu’un qui saurait apaiser ses douleurs d’enfant. Ce fut la dernière fois ou les quelques trop peu nombreux habitants de Séez virent le p’tit Samuel en vie. Son corps fût retrouvé quelques temps plus tard après d’intensive recherche aux abords d’un petit ruisseau qui longeait la forêt de Séez. Samuel avait 6ans.

Certains parlent d’une malédiction, d’autres d’une possible vengeance de l’au-delà envers un homme imbu de lui-même qui préféra tourner le dos sur tout ce qu’il avait peiné à construire, mais une chose sur laquelle tous s’accorde est qu’encore une fois ce sont de bien jeunes victimes qui firent les frais des tourments d’adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fin d'une époque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14-18 les bûcherons Canadiens dans l'Orne.
» Napoléon - espoir des Polonais
» quelques membres d'équipage de mon époque!!
» l'argile
» Ma collection de Polly Pocket :]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le MOHUM :: Les Jardins du Castel Larose-
Sauter vers: